LES NOUVELLES RÈGLES POUR LA SAISON 2017-2018

LES NOUVELLES RÈGLES POUR LA SAISOn 2017-2018

Pour la nouvelle saison 2017-2018, la FIBA a décidé d’apporter quelques changements aux règles de jeu, afin de les uniformiser par rapport à d’autres championnats, et de combattre certaines tricheries. Retrouvez les mesures phares pour ce nouvel exercice.

  • Règle du marcher :

La première d’entre elles, c’est celle du « marcher ». Elle a pour but de rendre unique l’interprétation à travers le monde pour mieux refléter les actions pratiquées sur le terrain.

Lorsqu’un joueur en déplacement attrape le ballon ou termine le dribble, le pied au sol au moment de l’attraper est considéré comme pas « 0 », le prochain pied posé au sol sera le pied de pivot (= pas n°1).

Lorsque que le joueur reçoit le ballon en position arrêtée, la règle du « marcher » reste inchangée.

Exemples :

– Dans le cas d’un attraper en course ou fin de dribble :

 

Marcher 1– Dans le cas d’un départ en dribble après un attraper en course. Un joueur qui attrape le ballon en déplacement doit avoir lâché le ballon avant de poser au sol le pas n°2 pour commencer à dribbler :

 

Marcher 2– Dans le cas où le joueur fait un sursaut sur un pied (toucher deux fois de suite le sol avec le même pied ou cloche pied) ou sur les pieds (double simultané), l’action sera sanctionnée d’un marcher :

 

Marcher 3

  • Règle de la faute antisportive :

Le deuxième gros changement concerne la règle de la faute antisportive. Les objectifs de la FIBA sont d’obtenir plus de clarté pour savoir quand elle doit être sifflée, et de protéger la dynamique du jeu.

Nouvelle règle : le contact établi par le joueur défensif sans tentative directe de jouer la ballon, provoquant un contact inutile pour arrêter la progression lors d’une montée de balle, doit être sanctionné d’une faute antisportive.

A été rajouté pour être sanctionné, le contact excessif provoqué par un joueur dans le but de jouer le ballon ou un adversaire.

  • Cumul d’une faute antisportive et d’une faute technique :

Un joueur ayant été sanctionné d’une faute antisportive et d’une faute technique pendant une rencontre est désormais disqualifié.​

  • Article relatif aux simulations : 

Une simulation consiste en toutes actions visant à faire semblant d’avoir été victime d’une faute, ou tous mouvements exagérés ou théâtral dans le but d’obtenir un coup de sifflet et un avantage déloyal. Ce terme vient remplacer, en partie, le terme de « flopping » souvent employé ces dernières années.

  • Nouvelle disposition pour le « retour en zone » :

Dorénavant, le retour en zone ne s’applique pas si le ballon est contrôlé (et non plus touché) par un joueur ayant les deux pieds en zone avant.

  • Règle des 14 secondes sur rebond offensif :

La règle des 14 secondes sur rebonds offensifs s’applique maintenant aux divisions Pro A, Pro B, NM1, LFB, Espoirs Pro A et nouvellement LF2.

  • Liste des membres de l’équipe :

La liste des membres de l’équipe doit être transmise au minimum 40 minutes avant le coup d’envoi de la rencontre (20 minutes jusqu’à présent).

Si vous souhaitez avoir plus de détails pour tous les nouveaux changements, n’hésitez pas à consulter le PDF officiel de la FFBB ci-dessous.

Présentation nouvelles règles FIBA saison 2017-2018

LES NOUVELLES RÈGLES POUR LA SAISON 2018-2019

LES NOUVELLES RÈGLES POUR LA SAISON 2018-2019
Comme presque chaque année, il y a des évolutions des règles de notre sport afin d’améliorer sa pratique et de tenir compte des remarques, demandes d’évolution de la part des joueurs, entraineurs, dirigeants et pas seulement des officiels.
Cette saison 2018-2019, il y a 14 nouveautés suite à un consortium du 16 Juin 2018 de la FIBA. Voici les nouveautés qui seront appliquées dans les championnats français ?

1- TERMINOLOGIES
La terminologie période change au profit de quart-temps.
La terminologie « membres d’équipe » change au profit de joueurs et remplaçants.
Les autres personnes sur le bancs seront les membres accompagnants la délégation.
Raison de l’amélioration : uniformiser les terminologies.

2- FAUTE TECHNIQUE
L’article 36 évolue à la demande de la commission des joueurs et l’association mondiale des entraineurs de Basketball (WABC).
Lorsqu’une faute technique est sifflée, 1 lancer franc est accordéimmédiatement ET après ce lancer franc, la balle reviendra en possession de l’équipe qui en avait le contrôle au moment de la faute ou qui devait en hériter au moment du coup de sifflet.
Raison de l’amélioration : éviter la double peine, la double sanction après une faute technique et assurer un équilibre entre l’équipe qui avait la balle et celle qui ne l’avait pas.

3- REMISE EN JEU
L’article 17 évolue.
Lorsque le chronomètre de jeu indique 2:00 minutes ou moins dans la quatrième période et dans chaque période supplémentaire, lors d’une remise en jeu, le joueur qui défend ne doit déplacer aucune partie de son corps au-dessus de la ligne, mur imaginaire au-dessus de la ligne de touche pour interférer sur la remise en jeu.
L’officiel dispose d’un signal préventif comme avertissement lors de l’administration de la remise en jeu. Voir la figure ci-dessous.
Une violation après l’avertissement entraînera une faute technique immédiate.
Raison de l’amélioration : prévention afin d’éviter  les violations tactiques sur remise en jeu durant les deux dernières minutes du jeu.

4- REMISE EN JEU SUITE AUX FAUTES ANTISPORTIVES ET DISQUALIFIANTES
Les articles 37.2 et 38.2 évoluent.
Toutes les remises en jeu suite à une faute antisportive ou disqualifiante se feront au niveau de la ligne de remise en jeu de la zone avant de cette équipe à l’opposé de la table de marque (prolongement de la ligne à 3 points).
L’équipe disposera de 14 secondes pour aller au panier.
Raison de l’amélioration : accélérer le jeu en augmentant le nombre de possessions de balle et possiblement de points marqués. Il n’est donc plus possible de faire une passe en zone arrière. Le jeu devient moins complexe.

5- DOUBLE FAUTE
L’article 35 évolue.
Une double faute est une situation dans laquelle 2 adversaires commettent quasi simultanément une faute l’un sur l’autre et les conditions suivantes doivent être remplies :
  • les 2 fautes sont faites par 2 joueurs ;
  • les 2 fautes impliquent un contact physique ;
  • les 2 fautes concernent les 2 mêmes joueurs ;
  • les 2 fautes entraînent une même sanction de même nature (deux fautes personnelles, deux fautes antisportives…).
Raison de l’amélioration : simplification des règles dans des situations où 2 adversaires commettent quasi simultanément une faute l’un sur l’autre.

6- BAGARRE
L’article 39.3.1 évolue.
Indépendamment du nombre de joueurs sur le banc de touche disqualifiés pour avoir quitté la zone du banc, une seule faute technique « B2 » sanctionnera le coach. Chaque joueur issu du banc impliqué directement dans une bagarre sera disqualifié conformément aux articles prévus à cet effet (Faute disqualifiante « D2 »). Ce qui veut dire qu’il y aura accumulation des lancers-francs.
Si un remplaçant rentre sur le terrain sans participer activement à la bagarre, il ne sera pas sanctionné d’une faute disqualifiante. La « B2 » du coach suffira.
Exemple : Bagarre, A8 rentre et se bagarre, A10 rentre sans se bagarrer.
A10 pour être rentré induira une « B2 » au coach et « F » pour lui. A10 s’étant bagarré sera disqualifié d’une « D2 » + « F ».
Raison de l’amélioration : pénaliser de manière différente les joueurs qui quittent le banc durant une bagarre (selon qu’ils sont impliqués directement dans la bagarre ou non).

7- 14/24 SECONDES SUR REMISE EN JEU ET TEMPS-MORT DANS LES DEUX DERNIÈRES MINUTES
L’article 29.2.3 évolue.
Dorénavant, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée à chaque fois qu’un arbitre arrête le jeu pour une faute ou une violation commise par l’équipe qui avait le contrôle de la balle. Dans ces situations, la possession de la balle sera donnée à l’équipe qui ne l’avait pas. Puis :
  • si la remise en jeu a lieu en zone arrière, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée à 24 ;
  • si la remise en jeu a lieu en zone avant, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée à 14. Chaque remise en jeu en zone avant faisant suite à une violation ou une faute offensive de l’équipe adverse (depuis sa zone arrière) donnera le droit à uniquement 14 secondes ;
  • s’il reste 2:00 de jeu ou moins dans le quatrième quart-temps et en cas de période supplémentaire, après un temps-mort accordé à l’équipe qui avait la possession de la balle en zone arrière, le coach de cette équipe pourra choisir s’il veut que la remise en jeu s’effectue dans la prolongement de la ligne des trois points en zone avant, en face de la table de marque, ou à l’endroit où le jeu s’est arrêté en zone arrière. Ce choix devra être signalé aux arbitres à la suite du temps-mort.
Si la remise en jeu s’effectue dans la prolongement de la ligne des trois points en zone avant, en face de la table de marque, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée comme suit :
  • si elle affichait 14 secondes ou plus au moment de l’arrêt de jeu, elle sera réinitialisée à 14 ;
  • si elle affichait 13 secondes ou moins au moment de l’arrêt du jeu, elle ne sera pas réinitialisée et elle reprendra depuis où elle est arrêtée.
Si la remise en jeu s’effectue dans la prolongement de la ligne des lancers francs en zone défensive, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée à 24 ou elle continuera depuis où elle en était en fonction des règles mentionnées.
Raison de l’amélioration : raccourcir le temps à disposition de l’équipe qui a la possession de la balle en zone offensive. Permettre plus d’occasions de tir durant le match.

8- SHOT CLOCK – HORLOGE DU CHRONOMÈTRE DE TIR – BALLON COINCÉ
L’article 50 évolue.
Dans la situation où la balle se loge entre l’anneau et le panneau, sauf entre les lancers francs, c’est une situation d’entre deux entraînant une remise en jeu en possession alternée.
  • Si le ballon revient à l’équipe attaquante, elle aura 14 secondes quelque soit le temps restant affiché ;
  • Si le ballon revient à l’équipe qui défend, elle aura 24 secondes.
N.B. il n’y a plus de violation du chronomètre des tirs si le temps restant est à 0.
Raison de l’amélioration : la balle coincée entre l’anneau et le panneau a touché l’anneau, de ce fait, le réglement reste en phase avec les autres articles similaires.

9- CREW CHIEF – DEVOIRS ET POUVOIRS/INSTANT REPLAY REVIEW (UNIQUEMENT HAUT NIVEAU)
L’article 46.12 évolue.
Au cours des 2 dernières minutes du match le crew chief aura le pouvoir de déterminer si un cas de goaltending ou d’interférence a été sifflé correctement.
Aussi, durant tout le match après une faute sifflée sur un joueur lors d’un tir, le crew chief pourra intervenir pour déterminer s’il faut accorder 2 ou 3 lancers francs ; après une faute personnelle antisportive ou disqualifiante, pour s’assurer que celle-ci remplit les conditions nécessaires et pour la réévaluer au besoin.
Cette règle ne s’applique qu’aux championnats de Pro B, Jeep élite et Ligue féminine.
Raison de l’amélioration : ajouter 3 situations de jeu supplémentaires permettant le recours à l’Instant Replay System (IRS).

10- FEUILLE DE MARQUE – FAUTE TECHNIQUE COACH
L’article B.8.3 évolue.
Chaque fois qu’une personne a été disqualifiée et que cette faute est imputée par les règles à l’entraîneur en tant que faute de banc, la sanction doit être de 2 tirs de lancers-francs comme pour toute autre faute disqualifiante. Sur la feuille de marque, ces fautes doivent être inscrites « B2 ». Cela s’applique à toutes les fausses disqualifiantes de membre de banc d’équipe, à savoir les entraîneurs adjoints, les joueurs éliminés pour 5 fautes, et s’appliquent également aux situations de bagarre.
Raison de l’amélioration : avoir la même sanction pour toutes les disqualifications : 2 lancers francs + possession et clarifier la faute technique d’un coach.

11- UNIFORMES ET ACCESSOIRES (UNIQUEMENT HAUT NIVEAU)
L’article 4 évolue. La FIBA souhaite une uniformisation des tenues, couleur des tenues.
Cette règle ne s’applique qu’aux championnats de NM1, Pro B, Jeep élite et Ligue féminine.

12 – DRIBBLES
L’article 24 évolue.
Un dribble est le déplacement d’un ballon vivant effectué par un joueur qui contrôle ce ballon vivant et qui le lance, le tape ou le roule au sol ou bien le lance délibérément contre le panneau.
Lancer le ballon sur le panneau n’est plus considéré comme un dribble et est donc possible avant un dunk.
Raison de l’amélioration : permettre un jeu plus spectaculaire et répondre à la réalité du jeu.

13 – CLASSIFICATION (UNIQUEMENT EN FIBA)
Changement de la classification des équipes dans les compétitions à groupes en cas de double forfait. Cela concerne les grandes compétitions internationales.

14- ÉQUIPEMENTS (UNIQUEMENT EN FIBA)
Amélioration de l’affichage des équipements du chronomètre de tir au dessus du panneau pour une meilleure visibilité des spectateurs. Cela concerne les grandes compétitions internationales FIBA.

Toutes ces nouveautés sont consultables sur le site officiel de la FIBA. En cas d’erreurs, merci de nous contacter pour que nous puissions effectuer les corrections.

 

Assemblée Générale – 30 Juin 2018

Chers parents, chers adhérents,

L’AS Vieux Lille Basket vous convie samedi 30 juin 2018 à un super moment de partage et de détente entre parents, enfants et coaches dont voici le programme :

– 18:00            Assemblée Générale au Club House

– 19:30            Barbecue au Club House,

  • Menu sandwich (sandwich+soft): 4,50€
  • Sandwich seul : 3,50€
  • Planteur Spécial P. EVENT’S : 2€
  • Boissons soft : 1€
  • de la musique …

N’hésitez pas à ramener des gâteaux, desserts et nous vous en remercions d’avance.

P. EVENT’S

Prenationale : Bethune / Vieux-Lille

Béthune perd le match le plus important de sa saison

Ils n’étaient pas nombreux, dans l’équipe béthunoise, à connaître cette pression écrasante d’une rencontre couperet et qui plus est, match pour la survie. Béthune (13e, 31 points) a beaucoup donné mais Lille (11e, 32 points) a mieux géré les moments forts.

Dès le début de la rencontre, on se rendait compte que l’enjeu allait l’emporter sur le jeu. Des deux côtés, bras tremblants, phases de jeu brouillonnes, aucun automatisme. Les deux formations, fébriles, manquaient cruellement d’adresse (2-3, 3e). Béthunois et Lillois confondaient plus souvent vitesse et précipitation. Un nombre incalculable de ballons perdus de part et d’autre, fort heureusement mal négociés par l’adversaire. Personne ne prenait le jeu à son compte et le marquoir avançait lentement (12-12, 8e). Le rythme s’élevait en fin de premier quart-temps et Lille, adroit aux primés, virait en tête (16-23). Dès lors, les Artésiens allaient courir après le score, poids encore plus lourd sur les épaules des jeunes locaux. Forts de leur avance, les visiteurs se sentaient pousser des ailes. Ils maintenaient l’écart grâce à une défense béton impénétrable qui lançait les contres.

Béthunois moins lucides

Ajoutons à cela une grosse présence lilloise aux rebonds offensifs et il n’en fallait pas plus pour que Béthune, pugnace, ne soit relégué à cinq points à la pause (27-32). Au retour des vestiaires, les Béthunois resserraient les rangs, retrouvaient l’adresse et passaient devant (48-43, 28e). Tournant du match, Lille écopait d’une antisportive. Hélas, les Béthunois n’arrivaient pas à enfoncer le clou et les Lillois recollaient (48-48, 30e). Le coude à coude continuait (54-54, 36e). Le collectif lillois faisait merveille et les intérieurs portaient l’estocade (54-61, 39e). Moins lucides, les Béthunois partaient courageusement à l’abordage mais s’exposaient aux contres meurtriers des visiteurs.

Luc Peyraud et Blidi Taleb, les coaches lillois avouaient : « quand Béthune a mené de cinq points avec la possession de balle, nous avons eu peur. Notre victoire est une réussite d’équipe». Peu de commentaires du côté de Yannick Sauvage et Emmanuel Cousin : « déçus car il y avait la place. Certains joueurs n’ont pas pris leurs responsabilités. Il reste une journée et un mince espoir de maintien ».

BÉTHUNE – LILLE ASV : 61 – 68 (27 – 32) (16-23, 11-9, 21-16, 13-20)

La Voix du Nord

PUBLIÉ LE 22/05/2016