LES NOUVELLES RÈGLES POUR LA SAISON 2018-2019

LES NOUVELLES RÈGLES POUR LA SAISON 2018-2019
Comme presque chaque année, il y a des évolutions des règles de notre sport afin d’améliorer sa pratique et de tenir compte des remarques, demandes d’évolution de la part des joueurs, entraineurs, dirigeants et pas seulement des officiels.
Cette saison 2018-2019, il y a 14 nouveautés suite à un consortium du 16 Juin 2018 de la FIBA. Voici les nouveautés qui seront appliquées dans les championnats français ?

1- TERMINOLOGIES
La terminologie période change au profit de quart-temps.
La terminologie « membres d’équipe » change au profit de joueurs et remplaçants.
Les autres personnes sur le bancs seront les membres accompagnants la délégation.
Raison de l’amélioration : uniformiser les terminologies.

2- FAUTE TECHNIQUE
L’article 36 évolue à la demande de la commission des joueurs et l’association mondiale des entraineurs de Basketball (WABC).
Lorsqu’une faute technique est sifflée, 1 lancer franc est accordéimmédiatement ET après ce lancer franc, la balle reviendra en possession de l’équipe qui en avait le contrôle au moment de la faute ou qui devait en hériter au moment du coup de sifflet.
Raison de l’amélioration : éviter la double peine, la double sanction après une faute technique et assurer un équilibre entre l’équipe qui avait la balle et celle qui ne l’avait pas.

3- REMISE EN JEU
L’article 17 évolue.
Lorsque le chronomètre de jeu indique 2:00 minutes ou moins dans la quatrième période et dans chaque période supplémentaire, lors d’une remise en jeu, le joueur qui défend ne doit déplacer aucune partie de son corps au-dessus de la ligne, mur imaginaire au-dessus de la ligne de touche pour interférer sur la remise en jeu.
L’officiel dispose d’un signal préventif comme avertissement lors de l’administration de la remise en jeu. Voir la figure ci-dessous.
Une violation après l’avertissement entraînera une faute technique immédiate.
Raison de l’amélioration : prévention afin d’éviter  les violations tactiques sur remise en jeu durant les deux dernières minutes du jeu.

4- REMISE EN JEU SUITE AUX FAUTES ANTISPORTIVES ET DISQUALIFIANTES
Les articles 37.2 et 38.2 évoluent.
Toutes les remises en jeu suite à une faute antisportive ou disqualifiante se feront au niveau de la ligne de remise en jeu de la zone avant de cette équipe à l’opposé de la table de marque (prolongement de la ligne à 3 points).
L’équipe disposera de 14 secondes pour aller au panier.
Raison de l’amélioration : accélérer le jeu en augmentant le nombre de possessions de balle et possiblement de points marqués. Il n’est donc plus possible de faire une passe en zone arrière. Le jeu devient moins complexe.

5- DOUBLE FAUTE
L’article 35 évolue.
Une double faute est une situation dans laquelle 2 adversaires commettent quasi simultanément une faute l’un sur l’autre et les conditions suivantes doivent être remplies :
  • les 2 fautes sont faites par 2 joueurs ;
  • les 2 fautes impliquent un contact physique ;
  • les 2 fautes concernent les 2 mêmes joueurs ;
  • les 2 fautes entraînent une même sanction de même nature (deux fautes personnelles, deux fautes antisportives…).
Raison de l’amélioration : simplification des règles dans des situations où 2 adversaires commettent quasi simultanément une faute l’un sur l’autre.

6- BAGARRE
L’article 39.3.1 évolue.
Indépendamment du nombre de joueurs sur le banc de touche disqualifiés pour avoir quitté la zone du banc, une seule faute technique « B2 » sanctionnera le coach. Chaque joueur issu du banc impliqué directement dans une bagarre sera disqualifié conformément aux articles prévus à cet effet (Faute disqualifiante « D2 »). Ce qui veut dire qu’il y aura accumulation des lancers-francs.
Si un remplaçant rentre sur le terrain sans participer activement à la bagarre, il ne sera pas sanctionné d’une faute disqualifiante. La « B2 » du coach suffira.
Exemple : Bagarre, A8 rentre et se bagarre, A10 rentre sans se bagarrer.
A10 pour être rentré induira une « B2 » au coach et « F » pour lui. A10 s’étant bagarré sera disqualifié d’une « D2 » + « F ».
Raison de l’amélioration : pénaliser de manière différente les joueurs qui quittent le banc durant une bagarre (selon qu’ils sont impliqués directement dans la bagarre ou non).

7- 14/24 SECONDES SUR REMISE EN JEU ET TEMPS-MORT DANS LES DEUX DERNIÈRES MINUTES
L’article 29.2.3 évolue.
Dorénavant, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée à chaque fois qu’un arbitre arrête le jeu pour une faute ou une violation commise par l’équipe qui avait le contrôle de la balle. Dans ces situations, la possession de la balle sera donnée à l’équipe qui ne l’avait pas. Puis :
  • si la remise en jeu a lieu en zone arrière, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée à 24 ;
  • si la remise en jeu a lieu en zone avant, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée à 14. Chaque remise en jeu en zone avant faisant suite à une violation ou une faute offensive de l’équipe adverse (depuis sa zone arrière) donnera le droit à uniquement 14 secondes ;
  • s’il reste 2:00 de jeu ou moins dans le quatrième quart-temps et en cas de période supplémentaire, après un temps-mort accordé à l’équipe qui avait la possession de la balle en zone arrière, le coach de cette équipe pourra choisir s’il veut que la remise en jeu s’effectue dans la prolongement de la ligne des trois points en zone avant, en face de la table de marque, ou à l’endroit où le jeu s’est arrêté en zone arrière. Ce choix devra être signalé aux arbitres à la suite du temps-mort.
Si la remise en jeu s’effectue dans la prolongement de la ligne des trois points en zone avant, en face de la table de marque, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée comme suit :
  • si elle affichait 14 secondes ou plus au moment de l’arrêt de jeu, elle sera réinitialisée à 14 ;
  • si elle affichait 13 secondes ou moins au moment de l’arrêt du jeu, elle ne sera pas réinitialisée et elle reprendra depuis où elle est arrêtée.
Si la remise en jeu s’effectue dans la prolongement de la ligne des lancers francs en zone défensive, l’horloge des 24 secondes sera réinitialisée à 24 ou elle continuera depuis où elle en était en fonction des règles mentionnées.
Raison de l’amélioration : raccourcir le temps à disposition de l’équipe qui a la possession de la balle en zone offensive. Permettre plus d’occasions de tir durant le match.

8- SHOT CLOCK – HORLOGE DU CHRONOMÈTRE DE TIR – BALLON COINCÉ
L’article 50 évolue.
Dans la situation où la balle se loge entre l’anneau et le panneau, sauf entre les lancers francs, c’est une situation d’entre deux entraînant une remise en jeu en possession alternée.
  • Si le ballon revient à l’équipe attaquante, elle aura 14 secondes quelque soit le temps restant affiché ;
  • Si le ballon revient à l’équipe qui défend, elle aura 24 secondes.
N.B. il n’y a plus de violation du chronomètre des tirs si le temps restant est à 0.
Raison de l’amélioration : la balle coincée entre l’anneau et le panneau a touché l’anneau, de ce fait, le réglement reste en phase avec les autres articles similaires.

9- CREW CHIEF – DEVOIRS ET POUVOIRS/INSTANT REPLAY REVIEW (UNIQUEMENT HAUT NIVEAU)
L’article 46.12 évolue.
Au cours des 2 dernières minutes du match le crew chief aura le pouvoir de déterminer si un cas de goaltending ou d’interférence a été sifflé correctement.
Aussi, durant tout le match après une faute sifflée sur un joueur lors d’un tir, le crew chief pourra intervenir pour déterminer s’il faut accorder 2 ou 3 lancers francs ; après une faute personnelle antisportive ou disqualifiante, pour s’assurer que celle-ci remplit les conditions nécessaires et pour la réévaluer au besoin.
Cette règle ne s’applique qu’aux championnats de Pro B, Jeep élite et Ligue féminine.
Raison de l’amélioration : ajouter 3 situations de jeu supplémentaires permettant le recours à l’Instant Replay System (IRS).

10- FEUILLE DE MARQUE – FAUTE TECHNIQUE COACH
L’article B.8.3 évolue.
Chaque fois qu’une personne a été disqualifiée et que cette faute est imputée par les règles à l’entraîneur en tant que faute de banc, la sanction doit être de 2 tirs de lancers-francs comme pour toute autre faute disqualifiante. Sur la feuille de marque, ces fautes doivent être inscrites « B2 ». Cela s’applique à toutes les fausses disqualifiantes de membre de banc d’équipe, à savoir les entraîneurs adjoints, les joueurs éliminés pour 5 fautes, et s’appliquent également aux situations de bagarre.
Raison de l’amélioration : avoir la même sanction pour toutes les disqualifications : 2 lancers francs + possession et clarifier la faute technique d’un coach.

11- UNIFORMES ET ACCESSOIRES (UNIQUEMENT HAUT NIVEAU)
L’article 4 évolue. La FIBA souhaite une uniformisation des tenues, couleur des tenues.
Cette règle ne s’applique qu’aux championnats de NM1, Pro B, Jeep élite et Ligue féminine.

12 – DRIBBLES
L’article 24 évolue.
Un dribble est le déplacement d’un ballon vivant effectué par un joueur qui contrôle ce ballon vivant et qui le lance, le tape ou le roule au sol ou bien le lance délibérément contre le panneau.
Lancer le ballon sur le panneau n’est plus considéré comme un dribble et est donc possible avant un dunk.
Raison de l’amélioration : permettre un jeu plus spectaculaire et répondre à la réalité du jeu.

13 – CLASSIFICATION (UNIQUEMENT EN FIBA)
Changement de la classification des équipes dans les compétitions à groupes en cas de double forfait. Cela concerne les grandes compétitions internationales.

14- ÉQUIPEMENTS (UNIQUEMENT EN FIBA)
Amélioration de l’affichage des équipements du chronomètre de tir au dessus du panneau pour une meilleure visibilité des spectateurs. Cela concerne les grandes compétitions internationales FIBA.

Toutes ces nouveautés sont consultables sur le site officiel de la FIBA. En cas d’erreurs, merci de nous contacter pour que nous puissions effectuer les corrections.